L’énergie féminine est essentielle à la vie, à toute vie, qu’elle soit d’ordre biologique, physique, psychique ou spirituel. Elle représente la moitié du Tout, elle est « l’épouse indispensable » du principe masculin qu’elle complète à merveille. C’est l’eau qui tempère le feu afin qu’il nous réchauffe au lieu de nous brûler. Réunir et équilibrer ces deux énergies constituent la base d’une vie saine et harmonieuse aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de nous.
Il se trouve qu’aujourd’hui beaucoup de femmes ont perdu, pour diverses raisons, le contact avec leur féminité…Elles en souffrent, souvent même sans en être conscientes. C’est leur corps et leur psyché qui s’expriment en lançant un appel au secours qui se manifeste par des malaises physiques ou des maladies plus ou moins graves.
Ainsi, l’idée de vous présenter les huiles essentielles féminines m’ai venu afin de vous souhaiter de trouver ou retrouver le chemin de retour à votre nature intime, la féminité.
Leurs parfums réveilleront en vous les réminiscences d’une féminité peut-être pas encore explorée ou tout simplement perdue de vue, mais toujours en attente pour retrouver le chemin de vie afin qu’elle rime à nouveau avec joie, beauté, expression et harmonie.
C’est par des méditations olfactives que je vous propose d’entrer en contact avec l’essence intime de chaque huile essentielle et le message qu’elle nous délivre.
L’acte alchimique qui s’opère lors de ces méditations se situe au cœur de ce que j’appelle une « attitude féminine ». Elle nécessite tout d’abord un espace et un temps de silence – de non action – de réceptivité et d’écoute attentive non seulement olfactive mais aussi sensorielle et psychique au sens le plus large du terme. Respirer, inhaler, sentir les essences, c’est s’y ouvrir corps et âme, s’en imbiber – s’en imprégner, c’est aussi se laisser « ensemencer » par les effluves, les émanations et les vibrations subtiles de la plante sans chercher à les analyser ou à les comprendre.
Etre un terrain vierge, sans à priori ni projection, telle une page de papier blanc, une feuille de papier buvard, « jouer le jeu » de la découverte est la condition sine qua non afin que l’âme de la plante puisse rencontrer et communiquer avec la nôtre. Il s’agit ici d’une passivité active dans le sens « consciente et éveillée ». Nous y participons en nous laissant faire, tous les sens en éveil.
A l’instar de la terre qui reçoit et accueille la semence de la plante, l’odeur des huiles essentielles nous pénètre, nous fertilise et nous reconnecte à des instincts et mémoires archaïques qui font rejaillir la force intrinsèque des archétypes féminins, force que les femmes d’aujourd’hui ont souvent perdue ou refoulée.

La méditation olfactive, « un chemin vers soi »

La méditation olfactive, comme toute méditation par ailleurs, est un temps de suspension, un temps de respiration (à la fois physique et mentale) où notre regard et notre attention, souvent dirigés en temps « normal » vers le passé ou l’avenir, sont ramenés à l’instant présent. Il s’agit d’un temps privilégié

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *